Connexion à votre espace personnel
 

Je finance les études de mes enfants

Soutenir ses enfants financièrement durant leurs études supérieures, c’est les accompagner dans leur projet professionnel.


Même en France, où les frais de scolarité universitaires sont les plus bas d’Europe, les études supérieures représentent un coût financier important. La plupart des grandes écoles de commerce, d’ingénieurs, ou autres MBA sont payants. Les frais de scolarité peuvent ainsi varier de 184 euros pour la licence à plus de 10 000 euros, voire plus de 50 000 euros par an. Et il n’y a pas que le coût de la formation : il faut aussi prendre en compte le logement, la nourriture, les frais divers, comme la cotisation au régime d’assurance maladie des étudiants… Ces frais augmentent considérablement si votre enfant a choisi d’étudier loin de chez vous ou à l’étranger.

Les bourses d’études ou aides diverses 

Selon votre situation familiale et financière, vos enfants peuvent peut-être bénéficier de bourses ou autres aides pour financer tout ou partie de leurs études. Mais attention ! Ces aides ne sont pas ouvertes à tous. Les bourses sur critères sociaux de l’Education nationale sont les plus courantes : votre enfant doit avoir moins de 28 ans et suivre une formation habilitée à recevoir des boursiers. S’y ajoutent des critères sociaux : revenus des parents auquel l’étudiant est rattaché, nombre d’enfants à charge de la famille et éloignement entre le domicile et le lieu des études. 

Pour effectuer une demande de bourse sur critères sociaux ou de logement en cité universitaire, la demande de Dossier social étudiant soit être faite en ligne sur le service DES du CROUS de l’académie dans laquelle votre enfant est inscrit cette année. La campagne d’inscription se déroule entre le 15 janvier et le 31 mai, pour la rentrée universitaire suivante, sans attendre les résultats des examens.

Il existe d’autres types de bourses et d’aides. L’aide au mérite est un complément de la bourse sur critères sociaux pour les étudiants de l’enseignement supérieur les plus méritants (1 800 euros) ou pour les élèves qui ont obtenu la mention « Très bien » au Baccalauréat (900 euros). L’aide au mérite est cumulable avec l’aide à la mobilité internationale de 400 € par mois si une partie des études est effectuée à l’étranger. Pour aider des étudiants dans certaines situations de grande difficulté (rupture familiale, par exemple), le CROUS peut accorder une aide financière d’urgence permettant de terminer des études.

Les aides au logement

En matière de logement, les Caisses d’allocations familiales octroient deux types d’aides : l’aide personnalisée au logement (APL) et l’allocation logement à critère social (ALS), dans certaines conditions. L’ALS peut être versée pour une chambre en foyer ou en résidence universitaire, mais également pour un studio, un appartement ou une maison en ville. L’APL est versée directement par la CAF aux logements conventionnés, notamment ceux gérés par les organismes HLM et les résidences du CROUS. Estimez le montant de l’aide au logement auquel votre enfant pourra prétendre sur le site de la Caisse d’allocations familiales, sur lequel un guide des allocations au logement étudiant est également disponible.
Il faut savoir que si votre enfant bénéficie d’une aide au logement de la CAF, il n’est plus considéré à votre charge au sens des prestations familiales.

Pensez à la donation 

Vous disposez d’un capital ? Vous pouvez opter pour la donation qui offre en général des avantages fiscaux non négligeables. Selon la réglementation en vigueur concernant les donations, les bénéficiaires de dons familiaux (enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants) sont exonérés de droits de mutation à hauteur de 31 865 euros par donateur tous les 15 ans. Ce plafond d’exonération s’applique aux donations effectuées par un même donateur à un même bénéficiaire. Au-delà de ce montant, ou pour les autres types de donations (immeubles, biens meubles, titres ou valeurs mobilières), l’administration fiscale applique un abattement de 100 000 euros sur la part de chaque ascendant ou enfant, 31 865 euros sur celle d’un petit-enfant et 5 310 euros sur celle d’un arrière-petit-enfant.

En matière de donation, plusieurs formules existent : donation simple, donation-partage… La donation-partage, par exemple opère à la fois la transmission et le partage des biens entre tous les enfants du donateur. Pour être valable, la donation-partage doit être obligatoirement faite par acte notarié. Elle occasionne des frais de notaire calculés sur le montant de la donation-partage.

Constituez une épargne au plus tôt

A défaut de capital de départ, et sans certitude quant aux aides diverses, mieux vaut constituer une épargne le plus tôt possible pour préparer cette dépense de demain. Le plus indolore est d’épargner petit à petit, de manière régulière. Comme toujours en matière d’épargne, il convient, en fonction de l’âge de votre enfant, de définir l’horizon de placement et de choisir entre les différents supports qui se présentent à vous. Votre choix dépendra bien sûr de votre capacité d’épargne et de votre sensibilité au risque (voir nos dossiers « J’épargne au cas où » et « J’épargne pour mieux emprunter »). 

Dans tous les cas, l’une des clés d’une épargne profitable et durable est la régularité de vos versements et la bonne connaissance du produit que vous souscrivez. N’optez pas pour un produit si vous n’en comprenez pas les mécanismes.  N’hésitez pas à vous renseignez auprès de votre banque puis comparez les offres qui vous sont proposées. Vous pourrez alors prendre une décision en toute sérénité.

L'offre de la CASDEN

Si les grands-parents ou les parents ont souvent pour habitude d’ouvrir un livret d’épargne au nom de l’enfant qui vient de naître, à la CASDEN, les enfants de Sociétaires peuvent ouvrir des comptes d’épargne CASDEN. Mais n’oubliez pas : encore faut-il abonder cette épargne. Il est recommandé d’effectuer des versements réguliers, au fil de l’eau. Cela constituera un capital de départ pour votre enfant.

Autre solution, vous constituez vous-même une épargne. Le Dépôt Solidarité CASDEN, vous permet d’acquérir des Points Solidarité (1) à hauteur de 1,15 % du montant de vos versements, et vous permet le moment venu de bénéficier de conditions de prêt très avantageuses. Vous pouvez également placer votre argent sur le Compte Sur Livret CASDEN. Il offre une rémunération de 0,20 % (2) par an et des Points Privilégiés (1)

 

 

Le Prêt Personnel CASDEN

Aides, bourses, épargne  ne suffisent pas toujours à financer complètement les études de vos enfants. Dans ce cas, vous pouvez également recourir au Prêt Personnel (3) pour financer les études supérieures de votre enfant. D’une grande souplesse puisqu’aucun justificatif d’utilisation ne vous est demandé. A la fin de la première année, le montant des échéances peut être revu à la hausse ou à la baisse (4). Enfin, le Prêt Personnel CASDEN (3) offre tous les avantages de votre banque coopérative : grâce à vos Points CASDEN (1), vous accédez aux meilleurs taux d’emprunt !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

(1) Les Points sont comptabilisés chaque fin de mois.

(2) Taux de rémunération nominal annuel brut (hors prélèvements sociaux et fiscaux) en vigueur au 01/06/2016  et susceptible de variations.

(3) Offre soumise à conditions, sous réserve d'acceptation de votre dossier par l'organisme prêteur, la CASDEN Banque Populaire. L'emprunteur dispose du délai légal de rétractation. 

(4) Modulation gratuite, deux fois pendant la durée du prêt, dans la limite de 30 % de l'échéance initiale et dès la fin de la première année de remboursement. Sous réserve de l’accord de la CASDEN Banque Populaire. La modulation entraîne une modification de la durée de prêt et de son coût total.

 Un dossier réalisé avec La Finance pour tous.


Imprimer Envoyer Zoomer

Pour en savoir plus Pour en savoir plus

 

  • www.lesclesdelabanque.fr : rubrique « particuliers », « mes enfants et l’argent », retrouvez un dossier complet sur les jeunes pendant leurs études, le budget étudiant, les études à l’étranger, les aides financières...
  • www.impots.gouv.fr : un site de la Direction générale des Finances Publiques. Pour les informations sur les réductions d’impôts pour les frais de scolarisation de vos enfants, les donations et vous procurer les formulaires.
  • www.notaires.fr : le site des Notaires de France vous apporte des informations précises sur les donations et leur fiscalité (Que peut-on donner ? Comment donner ?...).
  • www.etudiant.gouv.fr : le site de la vie étudiante qui vous indique où trouver des aides pour financer les études de vos enfants
Convertisseur F CFP / Euro
F CFP <>
S'abonner à la newsletter :