Connexion à votre espace personnel
 

Je choisis un véhicule peu polluant

Dans le choix d'un véhicule, les critères esthétiques, de puissance, de prix, de confort intérieur entrent en ligne de compte... Mais aussi, de plus en plus, l'empreinte écologique. Qu'est-ce qu'un véhicule peu polluant ? Comment faire son choix parmi les modèles proposés ?


Quel véhicule pour quel besoin ?

Le premier acte « écologique » dans le choix d'un véhicule consiste à bien cerner ses besoins, en fonction de sa situation personnelle (célibataire sans enfant ou famille nombreuse, tout le monde n'a pas besoin de la même voiture) et de ses habitudes de déplacements (fréquents ou occasionnels, en ville ou en zone rurale). Le 4x4, réputé assez polluant, ne s'impose pas forcément pour le jeune couple citadin. Le véhicule diesel, dont les filtres fonctionnent mieux à vitesse élevée, n'est pas adapté à la conduite en ville. Mais, à l'inverse, la voiture électrique ne conviendra pas forcément aux personnes qui font de longs trajets dans des zones peu équipées en bornes de recharge.

Quel type de véhicule « propre » ?

Aujourd'hui, il existe plusieurs types de véhicules « propres » : le véhicule électrique (moteur fonctionnant uniquement à l'électricité, stockée sur des batteries rechargeables), le véhicule à hydrogène (avec une pile combustible) et le véhicule hybride (avec deux moteurs : thermique et électrique).
Un véhicule à moteur thermique peut également être considéré comme « propre » quand il utilise un carburant écologique. Les véhicules roulant au gaz naturel et aux agro-carburants (produits à partir de la biomasse) devraient connaître un important développement, comme le GPL (qui émet 25 % de CO2 en moins que l'essence classique) est entré dans les mœurs automobiles depuis déjà une dizaine d'années.

Comment évaluer la performance écologique d'un véhicule ?

La performance écologique d'un véhicule se lit dans le niveau moyen de sa consommation « au 100 km » ou dans l'efficacité de ses filtres à particules.
Pour s'y retrouver, il suffit de consulter l'« étiquette énergie ». Exposée obligatoirement depuis 2006 par le vendeur, elle indique au consommateur le niveau de rejet de CO2 exprimé en grammes par kilomètre parcouru. Les rejets sont gradués en sept classes (de A à G), la classe A, la plus écologique, correspondant à une émission inférieure à 100 g CO2/km.

 
Le palmarès des véhicules « propres »

Le site « Car Labelling » de l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) permet de consulter les fiches de plus de 8 000 véhicules neufs en comparant leur bonus écologique, leur consommation d'énergie et leurs rejets de CO2 et de polluants réglementés.
carlabelling.ademe.fr

C'est quoi le bonus écologique ?

Les véhicules dits « propres » bénéficient d'un bonus écologique. Une aide financière à l'achat ou à la location de longue durée (2 ans et plus) est en effet accordée aux acquéreurs de voitures neuves émettant le moins de CO2. Plus les émissions de CO2 du véhicule sont faibles, plus le bonus écologique est important.

 
Un bonus de 10 000 € pour les électriques et les hybrides !

Une majoration du bonus jusqu'à 10 000 euros est accordée, sous certaines conditions, aux véhicules électriques et hybrides.
www.developpement-durable.gouv.fr

Taux d’émission de CO2
(en grammes par kilomètre)
Montant du bonus (en euros)
au 1er janvier 2015
0 à 20 g 6 300 (dans la limite de 27 % du coût d’acquisition)
21 à 60 g 4 000 (dans la limite de 20 % du coût d’acquisition)

À l'inverse, les véhicules les plus polluants se voient appliquer un malus écologique, sous la forme d'une majoration du prix d'achat.

C'est quoi la « pastille verte » ?

À partir du 1er janvier 2016, un Certificat de qualité de l'air est mis en place pour favoriser les véhicules moins polluants. Cette nouvelle « éco pastille », non obligatoire, se décline en quatre modèles en fonction de la motorisation et de l'âge du véhicule : pastille verte, pour les véhicules « zéro émission » (électrique et hydrogène), pastille violette pour les véhicules fabriqués à partir du 1er janvier 2011... Ce dispositif permettra de remplacer le système de circulation alternée par un principe d'exclusion de la circulation des véhicules les plus polluants les jours de pics de pollution.
La commande s'effectue par Internet, le certificat étant expédié à l'adresse figurant sur la carte grise. Gratuit les six premiers mois d'entrée en vigueur du dispositif, il faudra ensuite débourser 5 euros pour l'obtenir.

Un véhicule « propre » est-il plus cher ?

Contrairement à une idée reçue, les véhicules « propres » ne sont pas forcément plus chers que les véhicules classiques. La voiture électrique, par exemple, est de plus en plus compétitive à l'achat, sans compter les économies qu'elle permet de réaliser à l'usage, en remplaçant le fameux « plein » à la pompe par la « recharge » à la borne, comparativement nettement moins coûteuse. Faire le choix d'un véhicule propre, c'est donc un bon pari de long terme qui ne pèse plus si lourdement que par le passé sur votre budget d'acquisition.

Quel que soit votre projet, bénéficiez des avantages de votre banque coopérative avec le Prêt Auto CASDEN

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.


Imprimer Envoyer Zoomer

Pour en savoir plus Pour en savoir plus

Téléchargez la plaquette Des véhicules propres, éditée par le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie : www.developpement-durable.gouv.fr

Découvrez aussi l'ensemble des articles de notre rubrique J'ai un projet consommation

Convertisseur F CFP / Euro
F CFP <>
S'abonner à la newsletter :

Prêt Auto

Credits conso - Pret Auto

Avec le Prêt Auto CASDEN, financez votre véhicule ! (1)

Lire la suite