Connexion à votre espace personnel
 

J'achète une voiture

Vous avez besoin d’acheter une voiture neuve ou d’occasion ? Que ce soit un premier achat ou un remplacement de véhicule, voici les principales étapes et les formalités nécessaires au bon déroulement d’une telle acquisition.


Mon budget auto

Pour estimer le coût annuel d’utilisation du véhicule que vous envisagez d’acheter, commencez par établir un budget qui vous permettra d’y voir clair. Car la variété des coûts d’utilisation d’une voiture rend son estimation budgétaire difficile.

Il y a d’un côté les coûts incontournables, comme l’assurance automobile (selon l’âge du conducteur, l’ancienneté dans l’assurance, la catégorie du véhicule,…), l’usure et la dépréciation du véhicule selon son utilisation, et éventuellement le coût d’un crédit. De plus, vous devrez acquitter des frais d’immatriculation (certificat d’immatriculation ou « carte grise ») qui sont variables selon la puissance fiscale de votre véhicule et son âge. Dans certains cas, prévoyez également le coût du parking, surtout si vous habitez en ville. A cela s’ajoutent les coûts liés à l’utilisation du véhicule comme les révisions et l’entretien courant. En 2015, le budget total d’une petite citadine essence atteint 5 796 euros pour 8 344 km parcourus, selon l’étude annuelle de l’Automobile Club de France[. Pour un véhicule diesel, ce budget est de 7 954 euros pour 15 430 km parcourus. 

Enfin, pensez à comparer ce budget auto avec le coût de location d’un véhicule, qui peut être plus avantageux si au total vous utilisez peu votre voiture.

Mon assurance auto

Si vous êtes propriétaire de votre véhicule, la souscription d’une assurance est obligatoire. Vous disposez de différentes formules selon le véhicule. Si votre véhicule est de faible valeur (par exemple, par son ancienneté ou son état), vous pourrez vous contenter d’une assurance automobile basique. C’est la garantie responsabilité civile, ou assurance au tiers, qui couvre les dommages que vous pourriez causer aux tiers. En revanche, les dommages que votre véhicule pourrait subir ne seront pas pris en charge. Dans ce type de couverture, de nombreuses options peuvent se révéler utiles, comme les dommages corporels du conducteur et l’assistance. Si vous souhaitez être protégé contre toutes sortes de dommages (perte de contrôle, collision avec un véhicule, vol, vandalisme, incendie, bris de glace, assistance,…), vous choisirez une assurance tous risques. Vous serez alors indemnisé pour tous types de dommages matériels ou corporels, que vous soyez en tort ou pas et que vous ayez un tiers identifié ou non. Dans de nombreux cas de dommages, il restera à votre charge une franchise qui correspond à ce que vous devrez régler personnellement et qui est fonction de la catégorie de véhicule. A noter également : votre prime d’assurance est révisée chaque année en fonction des dommages que vous aurez déclarés (bonus/malus). Enfin, n’oubliez pas d’avoir dans le véhicule un formulaire de constat amiable.

J’achète une voiture : mes critères de choix 

Avant de vous lancer, choisissez un modèle adapté à vos besoins. Citadine, familiale ou encore 4 x 4…
Tout dépend en fait de votre utilisation, de votre budget, du nombre de passagers, sans oublier le type de moteur. Par souci d’économie, d’écologie ou encore d’entretien, vous pouvez opter pour des carburants classiques, des biocarburants ou une voiture électrique.
Sélectionnez ensuite la filière d’achat qui vous convient : concessionnaire, particulier ou encore sur Internet. Dans tous les cas, ne vous précipitez pas et prenez le temps de comparer toutes les offres. Si vous n’êtes pas du genre à ouvrir le capot de votre voiture, interrogez-vous sur la qualité et la densité du réseau national du constructeur. Même chose pour l’achat de pièces de rechange en cas de panne : leur coût n’est pas le même selon les constructeurs.

Prudence sur les véhicules d'occasion !

Si vous optez pour un modèle d’occasion, veillez à la réalisation du contrôle technique. Il est obligatoire pour les véhicules de plus de 4 ans. Vérifiez sa validité (moins de 6 mois). Bon à savoir : les frais afférents au contrôle technique sont à la charge du vendeur en cas de vente entre particuliers. Exigez le rapport complet (pas uniquement le certificat de passage) et contrôlez sur la voiture toutes les anomalies signalées. Sachez également que les garagistes et les concessionnaires vendent des véhicules d’occasion à des prix souvent plus élevés que la cote de l’occasion, mais révisés par leurs soins et accompagnés d’une garantie contractuelle de 3 mois, 6 mois ou un an, comprenant pièces et main d’œuvre, valable chez tous les concessionnaires de la marque. Fréquemment, le concessionnaire se proposera de s’occuper à votre place des démarches d’immatriculation auprès de la préfecture de votre département de résidence. Il est toutefois possible de faire une demande à distance, directement auprès de votre préfecture.

 

 

 

 

 

Ce que vous devez avoir à bord

Depuis le 1er juillet 2008, vous devez obligatoirement avoir à bord de votre véhicule un gilet de sécurité et un triangle de pré-signalisation. A défaut, vous êtes passible d’une amende de 90 euros (4classe). L’obligation de la possession d’un gilet de haute visibilité est étendue aux conducteurs de deux et trois-roues motorisées depuis le 1er janvier 2016. Les contrevenants s'exposeront à une amende de 11 euros en cas d'absence de gilet à bord, de 135 euros s'ils ne portent pas de gilet à la suite d'un arrêt d'urgence.

Depuis le 1er juillet 2012, un éthylotest chimique ou électronique est également obligatoire à bord de tous les véhicules terrestres à moteur. Cependant, il n’y a aucune sanction prévue si vous ne possédez pas cet éthylotest.

Le bonus écologique

Si la prime à la casse n’existe plus, le bonus écologique destiné à soutenir l’acquisition, ou la location, d’un véhicule propre, est maintenu. Pour être éligible à la prime, le véhicule, acheté neuf à partir du 4 janvier 2016, ne doit pas émettre plus de 60 grammes de CO2/km en 2016. Pour un véhicule n’émettant pas plus de 20 grammes de CO2/km le bonus est de 27 % du coût d’acquisition TTC, auquel s’ajoute éventuellement le coût de la batterie si elle est louée, sans dépasser 6 300 euros. Il descend à 1 000 euros pour un véhicule émettant entre 21 et 60 grammes de CO2/km. Enfin, l’aide pour l’acquisition d’un véhicule hybride émettant entre 61 et 110 grammes de CO2/km se monte à 750 euros.

Si vous mettez à la casse un véhicule diesel de plus de 10 ans, vous pouvez aussi bénéficier de la prime à la conversion sous certaines conditions. Depuis le 1er avril 2015, une prime allant jusqu’à 10 000 euros est disponible pour l’achat d’un véhicule électrique, contre la mise au rebut d’un véhicule diesel.

Enfin, depuis le 1er septembre 2014, l’achat d’une borne de recharge pour les véhicules électriques permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 %.

 

Dans le cadre de son plan Qualité de l’air, la ville de Paris est la première ville de France à utiliser les vignettes « Crit’air » mises en place par l’Etat. Elles sont disponibles à Paris depuis le 1er juillet 2016 et deviendront obligatoires à partir du 1er janvier 2017. Six vignettes sont créées en fonction de la nature du véhicule : vert pour les véhicules « propres » (électriques et hydrogène), violet, jaune, orange, bordeaux et gris pour les autres. Certains véhicules parmi les plus polluants ne pourront plus circuler à Paris les jours ouvrés. Cette interdiction concerne les véhicules particuliers et les utilitaires légers mis en circulation avant le 1er janvier 1997, ainsi que les deux-roues motorisés mis en circulation avant le 1er juin 1999. Pour obtenir sa vignette, il faudra se rendre sur le site www.certificat-air.gouv.fr et s’acquitter de la somme de 4,50 euros.

J’achète à crédit : les différents types de prêts

Si vous devez emprunter pour acheter votre véhicule, sachez qu’il existe deux catégories de prêt   : la première est le « prêt auto » affecté, généralement commercialisé par les concessionnaires. Dans ce type de prêt, la vente est annulée si le prêt n’est pas accordé. La seconde catégorie correspond au « prêt personnel », généralement commercialisé par les banques, dont le montant pourra être utilisé par l’acheteur pour acquérir la voiture. 

Les avantages du Prêt Auto CASDEN 

Quel que soit votre projet, bénéficiez des avantages de votre banque coopérative avec le Prêt Auto CASDEN (1). Souple, il permet de moduler gratuitement les mensualités pour s’adapter à votre vie, tout simplement (2).

Et jusqu’à 15 000 euros et 60 mois, vous pouvez directement souscrire votre Prêt Auto en ligne grâce à vos Points CASDEN. Vous obtiendrez une réponse de principe immédiate (3).

Vous n’avez pas de Points ? Un de vos proches (ascendant ou descendant) peut peut-être vous donner un coup de pouce en vous transférant ses Points, tout en conservant son épargne. C’est aussi ça, la solidarité inter-générations à la CASDEN.

Et si vous êtes étudiant ou jeune actif, pensez à la gamme de prêts STARDEN, accessible sans Points : Prêt STARDEN Premium (1), Prêt Personnel STARDEN(1).

Bon à savoir : le Prêt Auto CASDEN (1) peut aussi vous permettre d’acheter un deux-roues, une caravane, un mobile-home, ou même un bateau. Laissez-vous tenter !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

 

L'option "leasing" 

Autre solution : la location longue durée, avec option d’achat. Cette solution peut être considérée comme un troisième type de prêt. Cela consiste à louer la voiture pendant une durée contractuellement définie (3 à 5 ans). Le locataire règlera certaines charges comme les assurances et la carte grise. Il est possible à l’issue (voire en cours de contrat) d’acheter la voiture au prix déterminé dans le contrat de prêt. Finalement, il est utile de bien comparer les différentes offres de prêt et de faire jouer la concurrence, les écarts de taux pouvant être importants.

Si cette option offre la possibilité de changer pour un véhicule neuf tous les deux ou trois ans, avec un budget sans surprise car fixé par contrat, elle demande un apport financier non négligeable. Un dépôt de garantie, ne devant pas excéder 15 % de la valeur totale du véhicule, peut être demandé par l’organisme de crédit qui vous loue le véhicule. A cela s’ajoute parfois un premier loyer important pouvant représenter jusqu’à 35 % du prix total du véhicule. Enfin certains contrats prévoient l’ajout de surtaxes au kilomètre si vous excédez la limite de kilométrage annuel fixée.

 Un dossier réalisé par la Finance pour tous.

(1) Offre soumise à conditions, sous réserve d’acceptation de votre dossier par l’organisme prêteur, la CASDEN Banque Populaire. L’emprunteur dispose du délai légal de rétractation.
(2) Modulation gratuite, deux fois pendant la durée du prêt, dans la limite de 30 % de l'échéance initiale et dès la fin de la première année de remboursement. Sous réserve de l'accord de la CASDEN Banque Populaire. La modulation entraîne une modification de la durée de prêt et de son coût total.
(3) La réponse définitive vous sera adressée après étude de votre dossier par l'organisme prêteur la CASDEN Banque Populaire.

Imprimer Envoyer Zoomer

Pour en savoir plus Pour en savoir plus

Consultez le site de l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) qui propose de nombreux conseils pour adopter l’éco-conduite, bien choisir sa voiture selon ses besoins et ses émissions en C02, entretenir son véhicule… 

Lire aussi notre article Je choisis un véhicule peu polluant

Convertisseur F CFP / Euro
F CFP <>
S'abonner à la newsletter :