Connexion à votre espace personnel
 

Les concours : de la voie royale au passage obligé

Garants de l’égalité d’accès aux emplois publics, les concours sont la principale entrée de la fonction publique. Mais de la théorie à la pratique, il y a désormais un pas - de porte - franchi en masse par les contractuels de toute catégorie. Néanmoins, les concours demeurent le passage obligé d’un déroulement de carrière optimisé.

Les exceptions hors concours

Qui dit fonction publique dit titulaire, que ce soit par le biais des concours externes, internes ou, pour certains corps, par celui des concours réservés (ou troisièmes concours). Toutefois, la loi précise quelques situations où il peut être fait appel à des agents hors concours. Outre les « emplois réservés » (invalides de guerre, victimes de terrorisme…) et le parcours en alternance Pacte ouvert aux 16-25 ans, c’est surtout le cas, en CDD ou CDI, lors de remplacements occasionnels, mais aussi lorsque n’existe pas de corps ou cadres d’emplois susceptibles d’assurer la fonction ou encore, pour certaines catégories, lorsque la nature des fonctions ou les besoins du service le justifient… Bref, un cadre suffisamment flou pour laisser la porte ouverte à toutes les hypothèses (métiers nouveaux, expertises particulières…). Et donc à nombre d’individus ! 

Des contractuels à la hausse

En 2014, les trois versants de la fonction publique réunissaient près de 945 000 non titulaires, soit plus de 17% des effectifs (3 points de plus qu’en 2004). Mieux encore : alors que cette même année, 7% des nominations en collectivité l’étaient après concours, plus de 40 % des recrutements sur emploi permanent (mobilités externes ou internes) concernaient des contractuels. « S’y affichent autant des cadres de catégorie A en attente de concours que des emplois dits de proximité », reconnaît ainsi Francis Alvado-Vinay, à la tête de la direction générale adjointe « concours » du CIG de la Grande Couronne. Et ce, sans compter les recrutements directs des postes de catégorie C accessibles sans concours au premier niveau de qualification (15 %). 

Reculer pour mieux sauter !

Dès lors, pourquoi donc s’échiner à passer des concours de plus en plus exigeants ? « Parce que la titularisation promet un déroulement de carrière plus optimal », indique Francine Levannier, directrice des concours et de la mobilité des cadres de direction au Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT). Et qu’à l’exception de certaines voies offertes par le dispositif Sauvadet cette titularisation ne se fera que par l’obtention du concours ! Alors, tout de suite ou plus tard, that’s the – seule – question !

Les reçus-collés, mythe et réalité.

 

Si dans le FPE et la FPH, la réussite au concours vaut poste, il en va autrement dans la FPT où l’inscription sur liste d’aptitude - valable un an et renouvelable trois fois à la demande des lauréats – n’emporte pas le recrutement automatique. Charge aux admis, en effet, de décrocher ensuite leur emploi dans une collectivité, à l’issue de procédures analogues à celles du privé (CV, lettre de motivation, entretien…). A défaut de quoi ils rejoignent les rangs des reçus-collés ! Cette situation fait polémique depuis des années, et chacun de se renvoyer la balle, organismes de concours accusés d’ouvrir trop de places au regard des vacances réelles, candidats pointés pour leurs multi-inscriptions ou leurs refus de mobilité, employeurs attendant qu’y soient inscrits leurs propres agents pour recruter… Selon l’Inspection générale de l’administration, les « vrais » reçus-collés seraient ainsi moins de 10%, pourcentage qui chuterait même sous les 5% d’après le CIG de Versailles tandis que, selon le CNFPT, seuls 13 % des lauréats ingénieurs en chef et 3% des administrateurs seraient en recherche d’emploi.  
Chiffre clé

12 % des emplois de direction de la FPT étaient occupés par des contractuels en 2014

 

 

Laurence Denès, Le Réseau Service Public

Pour en savoir plus
Je prépare un concours - sommaire
Je prépare un concours

Vous souhaitez intégrer la Fonction publique d’Etat, hospitalière ou territoriale ou évoluer dans votre carrière ? Choisissez la filière d’accès qui convient le mieux et suivez le mode de préparation adapté.


Imprimer Envoyer Zoomer
Convertisseur F CFP / Euro
F CFP <>
S'abonner à la newsletter :