Connexion à votre espace personnel
 

Baromètre de la vulnérabilité financière

Lancé en 2014, le baromètre Audencia - Banques Populaires de la vulnérabilité financière évalue la connaissance financière de base, les difficultés dans la réalisation de calculs financiers simples, le comportement financier et l’attitude face à l’argent ou à la dépense des Français.

L’édition 2016 du baromètre sur la vulnérabilité financière des Français, une initiative de la Chaire Banques Populaires d’Audencia Nantes Ecole de Management et de la Fédération Nationale des Banques Populaires (FNBP), souligne des différences générationnelles marquantes dans la gestion financière.

Réalisé en mai 2016 auprès d’un échantillon de 1001 répondants représentatif de la population française de 18 ans et plus, le sondage montre que les jeunes Français sont beaucoup plus inquiets pour leur situation financière. Ils ont également plus de mal que leurs aînés à suivre leurs dépenses ou encore calculer des intérêts, mais plus de la moitié accepteraient de suivre une formation pour améliorer cette situation.

La situation financière des Français reste tendue, suscitant l’inquiétude

46% des Français affirment avoir connu une baisse de revenu au cours des 24 derniers  mois et 19% déclarent avoir dépensé un peu d’épargne pour couvrir les dépenses courantes. Une fois le loyer, l’électricité, les impôts, le remboursement de crédit et les charges diverses payés, 52% des Français subissent des difficultés pour faire face aux besoins de la vie quotidienne (manger, se vêtir, se déplacer, se soigner). 37% des Français citent quelques difficultés, 15% beaucoup de difficultés.

Les  Français  sont  toujours  aussi  inquiets  (58%  en  2015  et  2016)  pour  leur  situation  financière.  La proportion est nettement plus marquée chez les 18-24 ans (68%) et significativement moins chez les 65 ans et plus (43%). Cette anxiété est accompagnée d'un sentiment de culpabilité pour 54% des Français et pour 66% des 18 à 24 ans.

La culture financière des Français laisse à désirer, surtout chez les jeunes

Alors que le taux de mauvaises réponses des Français sur le calcul d’intérêts simples dans leur ensemble est de 35%, 51% des 18-24 ans se trompent. 39% des 25-34 ont donné la mauvaise réponse, ainsi que 39% des 35-49,  30% des 50-64 ans et seulement 28% des 65 ans et plus. Cela montre que les jeunes ne disposent pas d’assez outils, ni de confiance pour reprendre le contrôle de leur situation financière. Ce constat se manifeste également par des niveaux d’anxiété financière plus élevés.

Stressés quand ils parlent de leurs finances (51% des 18 à 24 ans), les jeunes recherchent des solutions pour améliorer cette situation. En effet, 74% des 18-24 ans accepteraient de mettre en place un virement automatique sur un compte bloqué pour épargner régulièrement. 53% de ces jeunes seraient prêts à suivre une formation, même payante, pour améliorer leur gestion budgétaire (contre 41% pour l’ensemble des Français).

Des différences générationnelles dans la gestion budgétaire

Comme en 2015, 90% des Français déclarent avoir conscience de leurs dépenses mensuelles. Parmi ceux qui disent savoir exactement ce qu’ils dépensent par mois, on voit émerger des profils particuliers. Ainsi, cette connaissance budgétaire est plus répandue chez les seniors (65 ans et plus : 61%). Les jeunes se montrent, eux, moins rigoureux (33% des 18-24 ans et 33% des 25-34 ans). Lié sans doute à la dématérialisation de la gestion financière chez les plus jeunes, ce manque de rigueur peut accroître les risques de vulnérabilité.

Les Français continuent à privilégier l’épargne à faible risque

Les Français comptent toujours parmi les plus gros épargnants d’Europe : une situation souvent expliquée par des motifs d’ordre culturel. L’Observatoire 2016 montre que 88% des Français déclarent posséder un produit d’épargne. Pour la grande majorité, ils s’avèrent être des produits comportant moins de risques.

Ainsi, 79% des Français mettent leurs économies sur un Livret d’épargne et 45% alimentent une Assurance vie. Pour un Français, une bonne vision de ses comptes et de son épargne arrive en tête des solutions pour mieux gérer son budget. Ils sont 78% à faire le compte de toutes leurs dépenses fixes (loyer, charges, crédit, assurance…) pour améliorer la prévoyance financière. De plus, 67% des Français évaluent régulièrement le niveau de leur épargne.

Pour en savoir plus
Je gère mes comptes
Je gère mes comptes

Télécharger le Baromètre 2016 (étude complète)


Imprimer Envoyer Zoomer
Convertisseur F CFP / Euro
F CFP <>
S'abonner à la newsletter :